Vu le nouveau décor du blog de Florence, je n'ai pas hésisté un instant devant mes tiroirs... Du rouge et du rose, du vrai drap et du faux patch,

IMGP3013

 

Et mon placard contenait même la tasse assortie...

IMGP3016

 *****

Comme promis il y a quinze jours, voici quelques clés pour décoder le tutoriel de Bronwyn, et les étapes de fabrication en images...

En tout premier lieu, un mini-lexique: fabric=tissu, lining=doublure, batting=molleton, fusible batting=molleton thermocollant.

Ensuite, un peu de conversion: un inch=2.54 cm. Mais attention, les Anglo-Saxonnes incluent généralement dans leurs instructions de coupe les marges de couture de ¼ d’inch, soit 6mm. Vous devez en tenir compte lors de la conversion, surtout si vous avez l'habitude d'une marge plus large. 

Dans ce modèle ça nous donne en centimètres et hors marges de couture: 15 x 45 pour le corps du sac, 20 x 22 pour la poche molletonnée, 10 x 16 pour la poche à dosettes, 2,5 x 20 pour la poignée.

 

1/ la pochette à dosettes

Je plie le rectangle selon son plus long côté, je pique autour en laissant une ouverture de 3-4 cm, je dégarnis les angles avant de retourner,

008

 

Un coup de fer pour aplatir et je mets de côté… Sans fermer l'ouverture, c'est inutile!

009

 

2/ le corps du sac

Je ne fais pas de patron ni de gabarit, mais dessine le rectangle de 15 sur 45 directement sur le molleton fin thermocollant, et je trace l'arrondi avec le fond de la tasse...

006

 

Je colle le molleton au fer sur l'envers du tissu, puis je coupe en laissant une marge d'un centimètre. J’utilise ensuite cette pièce comme gabarit pour couper la doublure dans du drap ancien.

A ce stade, j’épingle au milieu du rabat le petit bout de ruban qui servira de bride de boutonnage. Sinon, on peut utiliser un bouton-pression.

007

 

Sur l'endroit du tissu de doublure, j'épingle la poche à dosettes et je la pique à 2 mm du bord: voilà pourquoi je n'ai pas perdu de temps à fermer mon ouverture de retournement!

Ne ne vous trompez pas de sens, l’ouverture de la poche à dosette doit se trouver du côté du rabat, à une quinzaine de centimètres.

011

 

Ensuite, j’épingle endroit contre endroit mon tissu et ma doublure, je pique au ras du molleton en laissant une ouverture de 7 ou 8 cm dans le long côté. Je crante les arrondis et dégarnis les angles,

013

 

Je retourne, je repasse,

014

 

Et là encore, la surpiqûre à 2 mm du bord fermera l’ouverture !

015

 

3/ le sac douillet

Comme j'ai utilisé du molleton simple, il faut l'épingler très soigneusement sur l'envers du tissu extérieur avant de piquer. Coudre sur trois côtés en laissant libre le côté de 20 cm, de sorte que le sac soit plus haut que large.

Pour les coins "en brique de lait", je me fabrique un petit gabarit carré de 2.5 cm de côté,  

016

018

020

 

Je forme les coins de la doublure selon le même principe, puis j'ouvre la couture de la doublure entre les deux flèches, soit environ 5 cm.

022

 

Je rentre le dessus "à l'endroit" dans la doublure "à l'envers",

024

 

Je pique le haut et retourne le sac par le trou de la doublure, avant de refermer d'un point glissé. Je n'ai plus qu'à le fixer par ses quatre coins au corps de la pochette:

027

  

4/ la poignée

Piquer-dégarnir-retourner-repasser-surpiquer…

004

 

5/ le montage final

Installer une tasse dans le sac douillet, pour déterminer l'emplacement idéal de la poignée:

003

 

Ainsi que l'emplacement du bouton.

002

 

Coudre la poignée et le bouton...

009

 

C'est fini!!!

006

 

A bientôt,

Muriel