Gros plan sur mon petit renne pour vous montrer que c'est en réalité du point arrière... 

018

Ce qu'en langue anglaise on appelle du redwork, car on le brodait autrefois au fil rouge. Le point le plus facile à faire pour les débutantes en broderie traditionnelle.

Le plus difficile, à mon avis, c'est de choisir le dessin! Celui-ci est extrait d'un modèle de Gail Pan dans le numéro d'hiver des Secrets de Marie, mais on trouve aussi plein de modèles en écrivant "redwork" dans son moteur de recherche.

En fait, n'importe quel dessin en noir et blanc fait l'affaire... Même signé Picasso!

picasso

 

Une fois le modèle choisi, on l'imprime, on prend un tissu blanc ou écru, un stylo qui s'efface à la chaleur ou un feutre qui disparait à l'eau, et on décalque le dessin sur le tissu. J'en connais même qui décalquent directement sur l'écran du PC...  Mais je n'ai jamais tenté! Ensuite, on tend bien le tissu dans un tambour:

028

Et il ne reste qu'à suivre le tracé en faisant de jolis petits points arrière. Un coton perlé fin ou un fil Broder Spécial DMC donnera plus de relief, mais on peut aussi utiliser deux brins de mouliné.

Attention, il faut bien décomposer les points:

032

 Pas comme ça:

033

Il y a aussi dans la plupart des dessins quelques points de nœud... mais vous les réussirez à coup sûr avec cette petite vidéo ! 

L'intérêt du redwork, outre sa simplicité, c'est de se promener facilement dans le sac à main: pratique pour les mamans-taxi du mercredi! Et puis ça se prête à toutes les finitions...

002

Petit carnet habillé grâce à ce pas à pas.

Inspiration australienne aussi pour ma binômette Martine avec ce modèle de Red Brolly:

003

 Bon week-end,

Muriel