Pour broder ou coudre sur la plage, il faut un minimum de confort. Voilà pourquoi Monsieur Verveine m'a offert l'été dernier un petit cale-dos.

Son sac de transport d'origine, en trop fragile polyester, n'avait hélas pas terminé la saison... Je lui en ai donc confectionné un nouveau bien plus résistant:

20160728_sac_cale-dos

De la toile de jean achetée au mètre, deux solides anses en sangle de coton, et une poche plate taillée dans un reste de toile à transat.

Toutes proportions mises à part, le modèle est à peu près le même que mon sac de bibliothèque.

A bientôt,

Muriel