Quand les vacances sont terminées, on peut toujours les prolonger en travaillant à son ouvrage dété !

J'ai donc continué d'assembler les maisons que vous aviez découvertes il y a quelques jours sous forme de cartes postales.

20170831-maisons-de-vacances-1

Les seize blocs sont assemblés... Mais je ne vous montrerai pas le top entier aujourd’hui, juste un aperçu.

20170831-maisons-de-vacances-3

Vous devez me trouver bien mystérieuse; en fait j'ai un peu peur de l’abîmer en l'accrochant je ne sais où pour le photographier. 

En effet, pour cet ouvrage, j'ai utilisé essentiellement des popelines imprimées. La plupart proviennent de chez Dotty Rose qui propose des assortiments irrésistibles et très peu onéreux.

La popeline est très agréable à coudre, mais c'est un tissu fin et fragile qui a une fâcheuse tendance à s'effilocher. Et je ne vous parle même pas des tissus texturés... 

20170831-maisons-de-vacances-2

Je préfère donc limiter les manipulations !

Bonne journée,

Muriel

 

Petit supplément d'informations sur la popeline: il s'agit d'une toile qui présente une côte fine et serrée car le fil de chaîne est plus fin que le fil de trame. Elle est souple et légèrement soyeuse – vous voyez la consistance du liberty?

 

Son nom est une déformation de "papeline" car le tissu a été créé à l'origine dans la ville papale d'Avignon, en France. À l'époque, on employait de la laine pour la fabriquer.