<a href="https://www.bloglovin.com/blog/2692388/?claim=735d74epgc4">Follow my blog with Bloglovin</a>

Vous connaissez le virus de l’English Paper Pecing?

C’est une drôle de maladie qui touche spécifiquement les quilteuses. Chez certaines de mes amies, c’est chronique: elles ont en permanence un petit – ou un grand – jardin de grand-mère en route.

Chez moi, ça se manifeste par poussées. Lors du premier accès il y a six ans, la maladie avait commencé avec des carrés. Quelques mois après, c’étaient des hexagones. Ensuite, un été, j’ai eu une crise de losanges.

La forme hexagones est la plus grave, c’est celle qui récidive le plus souvent.

Après une période de latence assez longue, je suis atteinte depuis quelques jours d’une forme plus rare:

20180528-XXX-1

Non… Ce ne sont pas des maisons, ni des panneaux indicateurs! Assemblées quatre par quatre, ces drôles de formes deviennent des croix,

20180528-XXX-2

Que l’on peut ensuite orienter en + ou en x. 

20180528-XXX-5

Je précise que les photos ne sont pas en noir et blanc: ce sont les vraies couleurs de cet assortiment Basic Grey dont le nom est "Compositions". J'ai de plus en plus envie de travailler des tissus modernes, mais j'ai encore du mal à les choisir: pour commencer, le gris est une valeur sûre!

Quant à l'english paper piecing, c'est la technique idéale pour délocaliser l'atelier...

20180528-XXX-4

À bientôt,

Muriel